Les Ateliers d'Armande – Broderie, Cours et shop

Introduction à la Broderie Crewel Elisabéthaine & Jacobéenne

Broderies d’origine anglaise, de quoi parle-t-on ?

Depuis une petite dizaine d’années, dans mes cours de broderie, je parle de Broderie Crewel (à prononcer à la française « créouel »). Elle nous est apparue dans le magazine Australien « Inspirations » magazine qui a été durant quelques années traduit par les Editions de saxe. Les créatrices de ce magazine, toutes anglophones, sont avides de techniques, parfois très compliquées, sur des ouvrages surprenants ; elles fourmillent d’idées de montage, nous offrent une réelle mine d’or ; Elles sont en général Australiennes ou Sud-Africaines : Jenny Mc Winney, Trish Burr ou Hazel Blomkamp

Le terme Crewel est intraduisible avec précision

Associé au mot laine, il définit une laine utilisée pour la tapisserie ou la broderie, une laine « fine » à différencier de la laine à tricoter, à carder, à filer, vierge. Par ailleurs, le terme Crewel est associé au mot broderie, dans ce cas il définit un type, une sorte de broderie pour laquelle on utilise de la laine fine, au cœur de notre sujet ! J’utilise le terme « Broderie Crewel » pour la traduction de « Crewelwork »

Elizabéthaine ou Jacobéenne ?

Ce qu’on appelle communément « Broderie Elisabéthaine » ou « Broderie Crewel de style traditionnel Elisabéthain » correspond à des détails relevés sur des textiles datant du règne d’Elisabeth I (de 1558 à 1603), c’est-à-dire aux alentours de 1580, que l’on retrouve jusqu’au XXème siècle en Angleterre. Cette broderie est extrêmement riche en perles, sequins, matériaux métalliques, fils d’or, cordelettes… Les dessins sont très souvent inspirés par les fleurs et jardins, grand intérêt pour les plantes aromatiques et médicinales, la botanique est en vogue, comme la fleur de tulipe qui vient juste d’être introduite en Angleterre. On y trouve également la rose, un motif très populaire à cette époque, la rose Tudor dans l’ouvrage de Susan O’Connor ou la pensée qui apaise le cœur, le chèvrefeuille, l’œillet, le bleuet, la bourrache, le raisin, la fraise, et de longues tiges enroulées…

Elisabeth 1er portrait Le Phoenix
Portrait d’Elisabeth 1 “Le Phoenix” attribué à Nicholas Hilliard (1547–1619), peinture à l’huile. National Portrait Gallery, London.

Les broderies Elisabéthaines incluent souvent une grande part de symbolisme et de messages secrets dans leurs dessins.

Si vous voulez personnaliser votre dessin, vous devrez y inclure des sujets avec lesquels vous avez des liens, exemple : dans mon jardin, j’ai un pêcher, un escargot en poterie vernie, un arbuste offert par mes parents, un camélia déménagé 4 fois… Il faudra que j’inclue dans mon dessin ces éléments qui me sont chers au milieu des fleurs, des feuilles, escargots et chenilles…. C’est ça, je pense, l’esprit de la Broderie Crewel de style traditionnel Elisabéthain !

A partir de la mort d’Elisabeth I en 1603, l’Ere Tudor se termine laissant place à la dynastie des Stuart avec le couronnement de James I au Royaume Unis : de 1603 à 1625. James I (ou Jacques I en Français) se traduit en hébreu par Jacob, d’où est tiré le terme « Broderie Jacobéenne » ou « Jacobean Crewelwork ». La plupart des broderies Crewel anciennes que nous voyons dans les livres d’art sont ce que l’on peut qualifier de Broderie Crewel de style traditionnel Jacobéen, avec ses spécificités

Caractéristiques de la Broderie Crewel de Style Traditionnel Jacobéen

1. Matériel utilisé : lin de type 13 ou 14 fils ou lin plus épais et plus solide appelé Sergé de lin (linen twill), le support dépend des fils de broderie utilisés : soie, cotons moulinés, fils métalliques, cordelettes, jaseron, perles, paillettes ou laine fine.

2. Les points utilisés : jusqu’au milieu du XVII ème siècle, on devine bcp de points de maille, à partir de points de chaînette, des points tressés et des points comptés. Extraits du livre de Jacqui Carey

3. Les dessins, dans la continuité du style Elisabéthain : feuillages, fleurs, fruits, animaux, insectes…. On oublie les proportions et la perspective, les couleurs n’ont pas besoin d’être réelles. Tout est mélangé pour créer une scène, en harmonie. On retrouve de grandes feuilles grasses tordues, tournantes et courbées, de longues tiges sinueuses enveloppées de vrilles, des fruits mûrs, gonflés ou des petits bourgeons qui semblent pousser par grappes. Des chenilles lumineuses, ou de timides escargots, d’excentriques papillons et des moustiques éberlués… Les dessins réalisés à cette époque illustrent également la vie sauvage anglaise : cerfs, lièvres, écureuils.. Mais pas seulement ! Il est possiblede tomber nez à nez avec un troupeau d’éléphants, un lion, une girafe, des oiseaux exotiques et des bêtes mystiques comme le Phoenix et la Licorne.

Tapisserie de la dame a la licorne datant du début du XVIe siècle
Carte postale de la tenture “La Dame à la Licorne” achetée au Musée National du Moyen Age

L’oeuvre « Mon Seul Désir » Tenture de la Dame à la Licorne, exposée au Musée national du Moyen Age illustre particulièrement bien les spécificités de la Broderie Crewel, il est écrit au dos de la carte l’estimation de sa fabrication : aux alentours de 1500… Je dirais 1600 Moi !!

Un dernier petit mot sur le symbolisme de l’Arbre de Vie

Arbre de vie brodé au style Crewel Elisabethain
Arbre de vie brodé avec des motifs de style traditionnel Elisabéthain par Armande Cannet

L’arbre de Vie : un des plus vieux symboles spirituels pour l’homme. L’arbre de vie qui pousse dans le jardin du paradis représente le lien entre le Ciel (paradis) et la Terre, le Corps et l’Ame, le cycle de la vie…

Mes sources :

  • Crewelwork – Jacqui McDonald RSN
  • Elizabethan stitches – Jacqui Carey
  • Elizabethan stitches – Jacqui Carey
  • Elizabethan needlework accesoiries – Sheila Marshall
  • Elegant Floran designs – Marti Noble
  • Inspirations
  • Crewel intentions – Hazel Blomkamp
  • Crewel and surface Embroidery – Trish Burr
  • Thread painting, bunnies in my garden – Jenny Mc Whinney
  • Stumpwork embroidery – Jane Nicholas
  • Wikipedia.org …

Like this article?

Partager sur facebook
Share on Facebook
Partager sur twitter
Share on Twitter
Partager sur linkedin
Share on Linkdin
Partager sur pinterest
Share on Pinterest

Leave a comment